Herramientas Personales
Usted está aquí: Inicio | Parutions | L'innovation pédagogique
Acciones de Documento

L'innovation pédagogique

por EducTice Informations Última modificación 18/05/2010 17:20

Les dossiers de l'ingénierie éducative - N° 63-64, CNDP, 2009

Éclairer une notion et proposer des exemples concrets, renforcer chez les enseignants innovants le sentiment d'appartenir à un mouvement, leur donner l'envie de continuer.

Éditorial

Faut-il dire « i-novation » ?
Ce Dossier aurait pu s’intituler « L’i-novation », tant les TICE paraissent y inscrire leur marque, tant elles entretiennent des relations étroites avec elle depuis l’origine, ne serait-ce qu’en raison des intentions de leurs initiateurs, qui y voyaient un moyen de développer les pédagogies actives et l’autonomie de l’élève, d’agir sur l’organisation des équipes et des emplois du temps, d’inciter à l’interdisciplinarité, de lutter contre l’échec scolaire.

• Le risque de confusion entre innovation technique et innovation pédagogique subsiste évidemment. Pour essayer de le dépasser, nous avons regroupé nos interlocuteurs en trois groupes distincts :
– des passeurs, pour qui l’innovation doit être interrogée sur la transférabilité de ses expériences entre enseignants et sur celle des compétences qu’elle développe chez les élèves ; qui parient, en dépit du contexte, sur ses capacités d’extension, sur l’efficacité des acteurs en réseau, sur les forums consacrés au sujet par le secteur associatif ;
– des enseignants qui tentent de dépasser le stade de la spontanéité individuelle et d’élaborer une réflexion sur ce que leurs pratiques de classe comportent d’innovant ;
– et des enseignants isolés qui présentent ce qu’ils ont imaginé faire en classe, sans juger nécessaire de préciser à chaque instant ce que leurs initiatives recèlent d’innovant : TICE au quotidien, usages déjà bien intégrés, savoir-faire implicites, souvent maintenus dans un état d’invisibilité proche de la non-reconnaissance.

• Ces trois groupes entretiennent des liens ténus, nous ne les relierons pas par des passerelles artificielles. Il suffit que les expériences mises en avant puissent être considérées comme porteuses de micro-ruptures utiles et que le discours de l’innovation soit parfaitement conscient des conditions dans lesquelles la créativité pédagogique – qui sert de régulateur dans l’évolution des formes de l’enseignement – a quelque chance d’être renforcée.
Le but de ce numéro : éclairer une notion et proposer des exemples concrets, renforcer chez les enseignants innovants le sentiment d’appartenir à un mouvement, leur donner l’envie de continuer.

Enjeux et Initiatives

Un débat développé entre des chercheurs et des enseignants précède les réponses données par trois grands témoins à la question : comment les innovations lancées par quelques-uns peuvent-elles avoir un effet d’entraînement sur le plus grand nombre ? Et, pour considérer le problème sous un angle différent, cette interrogation : quelles comparaisons établir entre l’entrée de la télévision dans l’espace scolaire et celle, ultérieure, des TIC ?

Innovation pédagogique : la notion, des pratiques : table ronde

Dès que le thème de ce Dossier a été programmé, organiser une table ronde est apparu comme une double nécessité :
– confronter les avis sur le caractère innovant de l’intégration des technologies, sur leur impact dans la vie de la classe et dans celle des enseignants…
– mais surtout estimer la dynamique du changement dans un domaine qui a déjà une histoire.

À quoi sert l’innovation pédagogique ? Tribune libre
La base de données Innoscope recense sur le site du ministère de l’Éducation nationale des centaines d’actions et de projets pédagogiques innovants réalisés chaque année dans les établissements scolaires. De leur côté, des associations promeuvent l’innovation pédagogique en organisant des concours de projets ou en rassemblant des enseignants innovants, comme à Rennes en mars 2008. Malgré cela, malgré la reconnaissance et l’encouragement dont elle bénéficie, l’innovation pédagogique semble, dans notre pays, condamnée à la marge. Elle ne réussit pas à produire des effets visibles d’entraînement sur un système scolaire où les pratiques conservatrices demeurent majoritaires. L’investissement dans l’expérimentation pédagogique, la valorisation et la diffusion d’exemples de pratiques innovantes dans une perspective de contamination par « tache d’huile » ne parviennent pas à atteindre leurs objectifs. Les enseignants innovants se disent isolés, souvent marginalisés, et se lassent. L’innovation pédagogique ne servirait-elle en définitive à un système immobile qu’à donner l’illusion qu’il se transforme, sans désespérer la frange de ceux qui agissent de l’intérieur pour le changer ?
À lire

Écoles innovantes
Un pont entre les grandes questions que pose l’innovation pédagogique et les pratiques observées dans la mise en œuvre locale d’un programme international qui s’appuie sur les technologies numériques pour promouvoir le changement.

Le 1er Forum des enseignants innovants. L’innovation, au cœur de la classe et comme levier de changement du système éducatif
Les plus intéressantes des expériences rassemblées au cours d’une manifestation sont placées en évidence pour l’information de tous : quel profit l’institution souhaite-t-elle dès lors en tirer pour impulser une rénovation durable, continue ?

La télévision et les professeurs

Le rapport des enseignants à la télévision n’est qu’un pan de l’histoire de l’expérience télévisuelle à l’école et il est vrai que la mémoire qui en survit dans l’institution est celle où obstacles mentaux et barrages matériels cumulaient leurs effets pour rendre les nouvelles technologies suspectes aux enseignants. Aujourd’hui, ni l’environnement ni les acteurs ne sont les mêmes ; des politiques de formation et d’équipement ont été lancées à grande échelle. Cette fois, l’école française se réconciliera-t-elle avec la modernité ?
À lire (PDF, 252 ko)

Innover et le dire

Qu’est-ce qui pousse un enseignant à renouveler sa pratique ? Il y a toujours, bien sûr, l’espoir de quelque chose de mieux : une démarche, une méthode, un outil grâce auquel on parviendra avec moins de peine à diffuser les productions des élèves, à les faire entrer dans l’écriture ou dans la lecture.
Mais les témoignages d’enseignants qui suivent montrent qu’au-delà de cet espoir, il y a là comme une nécessité : pour l’un, le renouvellement est une façon d’être, un mode de travail ; pour une autre, le statu quo signerait immédiatement la disparition de sa discipline.
Dans tous ces cas apparaît une préoccupation commune : décrire le processus innovant en tant que tel, tant pour prendre la distance nécessaire que pour réussir à le transmettre. Ces quatre témoignages tentent ainsi de dire leur innovation.

Innover en langues anciennes, un enjeu vital
Pour une discipline menacée d’extinction, se renouveler en permanence et s’adapter à son nouveau public est une nécessité. C’est l’ambition du projet Hélios.

Parcours d’un enseignant innovant
Ce témoignage d’un enseignant qui a constamment fait évoluer ses pratiques montre que l’innovation est un processus continu, et non le résultat d’épisodes sporadiques.
À lire (PDF, 549 ko)

Un voyage dans le temps pour des enfants nomades
Donner au temps une épaisseur n’est pas un objectif disciplinaire banal. C’est néanmoins celui qui s’est imposé pour conférer un sens aux apprentissages et faire entrer dans l’écrit les enfants du voyage.

Un forum en cours de français entre rupture et continuité
L’usage des forums dans l’apprentissage de la lecture méthodique rompt avec les pratiques et les méthodes du cours de français, mais le prolonge aussi hors du temps scolaire. Il induit un gain d’efficacité, de temps, mais aussi une redéfinition du rôle de l’enseignant.

Innover au quotidien

L’innovation est le résultat d’un cocktail de pratiques de classe très disparates : l’intérêt pour l’étude de l’environnement proche ou les sujets contemporains ; la mobilisation des élèves autour d’un projet ; leur mise en action dans la production d’objets multimédias et médiatisés, qui ne seront plus les supports du cours mais son objectif et sa trace ; l’intervention d’experts extérieurs ; l’individualisation du travail ; la collaboration à des projets à distance ; l’exploitation de documents authentiques ; l’emploi – voire le détournement – d’outils nouveaux ; la pluridisciplinarité ; la créativité… Elle touche de la même manière toutes les disciplines, tous les niveaux, tous les élèves.

Suivre des phénomènes en temps réel avec une webcam
Un projet de suivi en direct sur Internet et par webcam d’expériences de longue durée réalisées par les élèves. De nouvelles explorations pédagogiques pour les SVT et pour la formation civique à l’usage d’Internet.
À lire (PDF, 353 ko)

Des SIG en classe
1. Aborder les problématiques d’aujourd’hui
De nouveaux modules de Systèmes d’information géoscientifique sur le site rénové Eduterre Usages s’avèrent particulièrement intéressants pour réfléchir à l’échelle de la planète sur l’eau, la santé et autres thèmes liés à l’éducation à l’environnement.
2. Oser les SIG en géographie : comment et pourquoi ?
Grâce aux Systèmes d’information géographique, la carte n’est plus un modèle figé : les élèves la construisent et la modifient à volonté.

Pour un autre usage des vidéos numériques en histoire et géographie
La vidéo numérique sert souvent d’appui aux cours d’histoire et de géographie, nécessitant même parfois un montage préalable. Pourquoi ne pas saisir cette occasion pour développer l’autonomie et l’initiative des élèves en les rendant réalisateurs de leur propre montage vidéo ? Un travail primé au premier forum des enseignants innovants.

Clisson à l’époque du Connétable : le livre électronique
La réalisation, dans le cadre d’un IDD français-histoire, d’un livre électronique et d’une carte postale en 3D sur la ville des élèves… au Moyen Âge. Un plongeon dans l’histoire et dans la technologie de pointe.

De la dictée à l’écriture d’invention en salle-pupitre
Une activité en salle pupitre pour aider les élèves de cinquième à réfléchir individuellement sur la langue par le biais d’un parcours individualisé jalonné d’échanges interactifs.

Apprendre et enseigner les langues en visioconférence
Comment des étudiants de Berkeley apprennent le français en discutant en visioconférence avec de futurs enseignants de FLE à Lyon. Un dispositif transférable dans les collèges et lycées ?

L’atelier de photographie culinaire
Une aventure coopérative, ouverte et expérimentale au lycée hôtelier.


notice légale