Herramientas Personales
Usted está aquí: Inicio | Recherche | Géomatique | Espaces, sonorités, mobilités | Simulation d'expertise sonore: Akousticom
Acciones de Documento

Simulation d'expertise sonore: Akousticom

por J√©r√īme Staub √öltima modificaci√≥n 28/10/2013 16:54

Présentation

Ce travail s'inscrit dans le prolongement de celui de l'an passé avec pour ambition de structurer la démarche et d'envisager l'implication des élèves au sein d'une simulation. Cette dernière revêt les habits d'une société d'expertise-conseil en matière sonore, Akousticom. Le scénario met en jeu fictivement la mairie de Limoges qui mandate Akousticom pour effectuer des relevés de niveaux sonores et des échantillons audibles des paysages de la ville. Le rapport doit également contenir des recommandations quant à l'implantation de stations d'écoute du bruit (des "sentinelles du bruit") et de lieux d'écoutes d'ambiances sonores, profitable dans le cadre d'une politique d'attractivité du centre-ville..

Durée

Ce travail couvre le chapitre de géographie de seconde "Villes durables", soit environ un mois de travail.

Objectifs

  • Faire entrer les √©l√®ves dans un processus de simulation afin de mesurer les degr√©s d'implications et donner une plus grande coh√©rence √† cet travail
  • Interroger les √©l√®ves quant √† la construction et la repr√©sentation de donn√©es de terrains.
  • Interroger les √©l√®ves quant √† leur rapport avec l'artefact mobile.
  • D√©velopper le travail collaboratif en cartographie, inspir√© de la "Citizen science" anglo-saxonne.
  • Envisager modestement la question de l'√©pist√©mologie personnelle des √©l√®ves suite √† ce travail.

 

Déroulement

Première étape: Présentation de la simulation

presentation

Afin de créer du sens et du lien avec les programmes (pour une tranquillité certaine des élèves comme des parents), une première présentation de la simulation est faite en cours, puis les liens avec le programme et le chapitre sur la ville durable.

Deuxième étape: création des groupes de travail sur le terrain

Chaque groupe est constitué de quatre à cinq membres:

  • L'"√©couteurs de bruits" : a pour objectif de mesurer "√† l'oreille" l'intensit√© sonore ressentie au cours de la sortie
  • L'√©couteur de sons": a une approche plus qualitative en identifiant les types de sons entendant, leur longueur, leur timbre (quand cela est possible)...
  • le collecteur de sons: a en charge l'enregistrement des sons au format num√©rique. il s'assure √©galement des bonnes conditions d'enregistrements.
  • Le collecteur de bruits: proc√®de aux relev√©s d'intensit√© via une application de sonom√®tre. Il s'assure √©galement de la qualit√© du relev√©
  • Le photographe: prend des clich√©s des lieux de relev√©s et d'enregistrements.

Cette premi√®re structuration d'un travail coop√©ratif avec des t√Ęches diff√©rentes permet de mieux g√©rer la sortie de terrain et laisser une plus grande autonomie aux √©l√®ves.

Troisième étape: la sortie de terrain

Les diff√©rents groupes se r√©partissent l'espace √† couvrir sous l‚Äô√©gide des d√©l√©gu√©s de classe, qui r√©investissent un r√īle de concertation. Chaque √©l√®ve poss√®de ses propres indicateurs et ses mod√®les papiers et num√©riques de relev√© ainsi que les outils n√©cessaires. Deux espaces sont ainsi cartographi√©s: une partie du centre ville de Limoges, un espace p√©riph√©rique en d√©veloppement au Nord de Limoges.

donnes_papier

Quatrième étape: Travail cartographique collaboratif

Suite à la sortie, les élèves sont amenés à réfléchir de manière collaborative à la manière de représenter les données collectées. Ce travail se fait par groupe d'écouteurs et de collecteurs. Les élèves sont aidés par des modèles cartographiques existants issus de la recherche universitaire ou des publications des collectivités locales.

ecouteur_bruits

icone

exemple_carto2

exemple_carto1

Cinquième étape: Interprétations

Les élèves débattent des cartes de chaque groupe quant à l'interprétation donné en vue de la rédaction du rapport. Ils y soulèvent des questionnements quant à l'élaboration des données et des connaissances.

epistemo

Conclusions

Outre la dimension sonore installée dans le travail sur la ville durable, les différentes attentes quant à la simulation ont permis de dégager via des questionnaires ouverts et des retranscriptions orales la question du travail d'amateur des élèves et les moyens de les améliorer. Cette dimension très "néogéographique" a entrainé une évolution de certains dans leurs rapports immédiats à la construction des savoirs et des données.

Diffusion

Ce travail a fait l'objet d'une communication au GI Forum 2013:

 


notice légale