Herramientas Personales
Usted está aquí: Inicio | Recherche | Géomatique | Veille pédagogique et technique | Sites de géomatique | Lettre d'information | Articles | lettre n°11 | De Scribble Maps à Scribble Maps pro : une application gratuite en ligne pour un travail simple de géographie avec de jeunes élèves (avril 2011)
Navegación
 
Acciones de Documento

De Scribble Maps à Scribble Maps pro : une application gratuite en ligne pour un travail simple de géographie avec de jeunes élèves (avril 2011)

por Jérôme Staub Última modificación 26/04/2011 12:57

Retour à la Lettre d'information géomatique n°11

 

Scribble Maps, une expérimentation avec des élèves de 6ème

scribble

Scribble Maps, est un service Web 2.0 gratuit qui, comme son nom l'indique, permet de réaliser des croquis simples.  Un petit tutoriel vidéo est disponible à cette adresse. Utilisant les dalles de Google Maps, Scribble Maps comporte tous les outils traditionnellement présents dans ce genre d'application :  ligne droite, ligne libre, forme rectangulaire, forme circulaire, forme libre, balise, texte, image. Pour chaque outil, la transparence, la couleur et l'épaisseur du trait sont paramétrables. Mais il tranche avec ses concurrents par le fait qu'il ne nécessite aucune inscription, le rendant ainsi directement et facilement utilisable avec des élèves. Citons par ailleurs Quick Maps, également gratuit et sans inscription, mais beaucoup moins stable, ou le très puissant Click2Maps, dont l'utilisation complexe ne saurait cependant être à la portée de jeunes élèves, malgré sa gratuité.

Fort de cet avantage, je l'ai pour la première fois testé avec deux classes de 6e, sur le thème de mon espace proche, les nouveaux programmes de géographie invitant « les élèves à manipuler un système d'information géographique d'usage courant. ».  La séance proposée est disponible à cette adresse : http://hgv85.free.fr/spip/spip.php?article144. Après une sortie autour du collège, durant laquelle ils ont pu étudier les spécificités géographiques de la commune, les élèves devaient construire un croquis simple restituant leurs observations. La consigne se divisait en quatre points :

- situer le collège et leur domicile et y placer des balises prédéfinies.
- situer et tracer en bleu le chemin emprunté chaque jour pour se rendre au collège
- situer et tracer en rouge le chemin emprunté lors de la sortie sur le terrain
- situer quatre lieux où nous nous étions arrêtés pour prendre des photographies sur le terrain, y placer des balises et y insérer les photographies réalisées.

Les deux classes ont travaillé durant deux heures, non-consécutives, sur Scribble Maps. Le logiciel générant des URL propres à chaque page ouverte dans une nouvelle page du navigateur, cela permet de se passer de l'enregistrement du croquis en cours de réalisation. Les élèves ont simplement reçu pour consigne de faire un copier/coller de l'adresse de leur croquis dans le bloc-note. Pour plus de sécurité, j'ai moi-même effectué des sauvegardes, une fois les postes libérés. Néanmoins, au cours suivant, la reprise de l'activité n'a posé aucun problème.

scribble1La prise en main de Scribble Maps par les élèves a été relativement facile et rapide. L'utilisation des différents outils n'a pas vraiment posé de problème. Même l'insertion des images dans les balises, exercice que je craignais, s'est avéré être un jeu d'enfant. Les élèves ont par contre rencontré plus de difficultés à bien situer les différents éléments qui leur étaient demandés et ce pour deux raisons : Premièrement il faut bien l'avouer, l'outil de recherche, avec sa petite mire noire bien discrète au centre de l'écran, n'est pas des plus simples à utiliser. Les élèves ont bien essayé, mais sans réellement maîtriser son fonctionnement. Deuxièmement, quelques élèves se sont sentis perdus, par absence de leurs repères personnels. Scribble Maps utilise en effet les dalles de Google Maps ; lesquelles pour un nombre non-négligeable d'entre-elles, dans notre espace rural, sont déjà un peu anciennes. Certains cherchaient donc vainement leur maison, un rond-point, une route, qui n'avaient pas encore été réalisés. Cette question a d'ailleurs été pour moi l'occasion de constater que la conception que de jeunes élèves se faisaient de leur espace géographique, s'appuyait  sur un nombre très restreint de repères.
Au terme de la séance, sur les 38 élèves, constituant les deux classes, seuls deux élèves, présentant d'importantes lacunes, ont échoué. Tous les autres ont, avec plus ou moins de difficultés, réussi à construire un croquis personnel satisfaisant.
L'impression du croquis au format .jpg m'a permis très facilement de tirer une épreuve pour chacun, constituant ainsi une trace écrite personnalisée à coller dans le cahier. J'avais par contre prévu de publier chaque croquis sur le site du collège, en utilisant la fonctionnalité de l'application permettant de générer un fichier kml, puis de l'importer dans Google Maps pour publication. Malheureusement pour des raisons qui m'échappent encore cette option m'a été impossible à réaliser. Mes tentatives pour faire de même avec Google Earth, tel qu'indiqué sur l'interface de Scribble Maps, se sont révélées tout aussi infructueuses. Il m'est en fait apparu à l'usage que les fichiers kml généré par Scribble Maps contenaient un nombre d'erreurs proportionnel au nombre d'objets contenus par le croquis. Espérons que cette lacune soit rapidement résolue.
Au final, Scribble Maps apparaît comme un fantastique outil à mettre à disposition des élèves. S'il ne s'agit pas à proprement parler d'un SIG, il permet avec de jeunes élèves de mettre en œuvre des activités géographiques personnalisées.

 

Scribble Maps pro, une expérimentation avec des élèves de seconde

scribble maps pro

 

Scribble Maps avait déjà eu les honneurs de la lettre géomatique il y a un an, en mars 2010. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts et l'équipe de Scribble Maps a sérieusement étoffé les services offerts par le site, qui propose, toujours gratuitement, mais sous inscription, l'accès à une version Pro. Alors quelles sont les nouveautés de cette version estampillée « Pro » et quel bilan peut-on en faire de son utilisation en classe ?
La première nouveauté de Scribble Maps, et la principale à mon sens, est l'enrichissement de l'offre des dalles sur lesquelles travailler. Autrefois réduit aux dalles de Google Map, Scribble Maps a depuis intégré cinq nouveaux jeux de dalles :

-Open Street Maps.
-CloudMade.
-CloudMadePlus.
-Astral.
-ESRI.

D'emblée, il faut souligner, que ces nouvelles offres, ne constituent pas une véritable révolution. Seul Open Street Maps présente en effet un intérêt majeur et l'utilisateur, élève comme professeur, a plutôt tendance à l'usage à se tourner naturellement vers les dalles de Google Maps, qui sont désormais familières à tous. Il faut cependant noter l'intérêt précieux de la dalle « white », qui permet de travailler sur une page totalement blanche. Scribble Maps rivalise ainsi avec les logiciels de TBI les plus simples.


Seconde nouveauté, Scribble Maps propose une interface enrichie. De nouveaux outils sont apparus , dont certains ne sont pas sans présenter un intérêt géographique certain :

-« ligne de cote » qui, comme son nom ne l'indique pas, permet de mesurer la longueur d'un segment.

-« scribble dimension », qui permet de mesurer la longueur d'un trajet libre.

-« mesuré polygone », qui permet de mesurer la surface d'un polygone.

On appréciera également l'apparition de nouveaux outils propres aux logiciels de dessins : plume, format du trait, annuler, refaire, gestion des calques, … On notera néanmoins que cet enrichissement présente un aspect négatif à ne pas négliger : sur écran à faible résolution, l'espace de travail se réduit à peau de chagrin. Et si l'onglet de gestion des calques est rétractables, ce n'est pas le cas de la barre d'outils qui finit vraiment par devenir envahissante. L'affaire se corse encore si l'on décide d'utiliser l'outil « créer légende ». A première vue il pourrait s'agir là d'un outil intéressant, si ce n'est que la légende s'affiche sur le côté de l'écran, dans un cartouche blanc translucide, qui vient encore empiéter sur l'espace de travail...

Troisième et dernière nouveauté, les développeurs de Scribble Maps ont, avec cette version « Pro », sérieusement amélioré les possibilités d'enregistrer et exporter le produit final. Les bugs que nous avions pu constater l'an dernier ont quasiment disparu. L'enregistrement on-line, lié à l'inscription obligatoire pour accéder à la version « Pro », ne m'a pour l'heure jamais déçu. L'exportation en KML pour Google Earth semble désormais stable. Notons au passage que Scribble Maps propose dans sa version « Pro » un éditeur KML qui permet aux perfectionnistes d'affiner encore leur production.

Au final, que penser de cette version « Pro » de Scribble Maps ? Je l'ai pour ma part utilisé cette année en seconde. Dans le cadre de l'accompagnement personnalisé, j'ai proposé à un groupe de 15 élèves de réalisé en 2heure, un croquis de la ville de Luçon où se trouve notre Lycée. Les élèves devaient tout d'abord décrire le site et la situation de Luçon. Après quelques mesure de distance et de superficie, les élèves devaient ensuite décrire les différents types de quartiers de la ville en s'appuyant sur la nature et la dévolution du bâtis ; et en intégrant des photographies prises lors d'une visite. Le résultat fut tout à fait satisfaisant : les élèves ont tous produit des croquis de qualité, malgré toutes les difficultés énoncées précédemment. Encouragé par ce premier essai, j'ai alors tenté avec eux de vérifier la véracité de leurs travail en intégrant à leur croquis des plans anciens de la ville à différentes échelles... Le résultat fut là par contre catastrophique : l'insertion d'image présente encore bien trop de rigidité pour permettre un travail historique approfondi. Le redimensionnement, l'orientation sont quasiment impossibles.

Cet épisode m'amène donc à renouveler la conclusion que j'avais pu formuler l'an dernier : Scribble Maps demeure un outil fantastique pour réaliser avec les élèves des activités géographiques simples. La version « Pro » améliore notablement la version de base. Elle règle les principaux bugs dont le site était victime et enrichit les possibilité. Néanmoins, et malgré sa gratuité, elle met Scribble Maps au niveau d'autres outils semblables à l'exemple de Click2Maps. On aurait pu attendre mieux d'une version qui se veut « professionnelle ». Pour une activité simple, et si l'on ne veut pas perdre de temps avec l'inscription, la version basique de Scribble Maps demeure suffisante.

Cyril Delabruyère est professeur d'Histoire-Géographie au collège de l'Anglée de Saint Hermine et au Lycée Atlantique de Luçon en Vendée.


notice légale