Herramientas Personales
Acciones de Documento

ReVEA (Ressources vivantes pour l'enseignement et l'apprentissage)

por Editeur général Última modificación 23/06/2015 20:57

Partenaires : STEF (ENS de Cachan/ENS de Lyon), CREAD (UBO/Université de Rennes 2), EDA (Paris-Descartes), S2HEP (ENS de Lyon/Lyon 1) et IFÉ.

ANR ReVEA (2014-2018)

Porteur : Eric Bruillard (STEF), démarrage 15 mars 2014, réunion de lancement 21 janvier 2014, projet sur 48 mois

Le projet RéVÉA se donne pour objectif de comprendre et modéliser la gestion des ressources éducatives par les enseignants dans le système éducatif. Il a pour caractère novateur de mener pour la première fois une étude approfondie fournissant non pas une simple photographie générale, mais aussi caractérisant des processus quotidiens de gestion des ressources éducatives, individuellement et dans des collectifs, en tentant de mettre en évidence les déterminants principaux des usages et des tendances.

Une tâche centrale des enseignants est de concevoir, rechercher, sélectionner, modifier, recomposer les ressources qu’ils présentent à leurs élèves et qui servent de support à leurs activités, mais aussi qu’ils partagent ou mutualisent avec leurs collègues. Les enseignants se constituent un système de ressources qu’ils modifient constamment, en y ajoutant de nouvelles, en en modifiant de plus anciennes voire en en supprimant certaines. Ce travail des enseignants sur les ressources, leurs sélections et leurs transformations, est caractéristique de la liberté pédagogique qu’ils exercent, et essentiel dans la qualité des enseignements. Or, des évolutions majeures sont en cours, dues à différents facteurs (notamment la généralisation du recours au numérique, l'approche par compétences, l’intégration de savoirs nouveaux, des demandes croissantes de personnalisation et d’interactivité…) et plus généralement les changements économiques et le passage des biens aux services. L’analyse des liens entre les enseignants et les ressources constitue un enjeu majeur pour la compréhension du système éducatif et de ses évolutions. Il est au cœur du projet RéVÉA.

Ce projet se donne pour objectif de comprendre et modéliser la gestion des ressources éducatives par les enseignants dans le système éducatif. Il a pour caractère novateur de mener pour la première fois une étude approfondie fournissant non pas une simple photographie générale, mais aussi caractérisant des processus quotidiens de gestion des ressources éducatives, individuellement et dans des collectifs, en tentant de mettre en évidence les déterminants principaux des usages et des tendances. Trois grands objectifs sont assignés au projet.

- Objectif 1 : dresser un panorama dynamique des ressources utilisées (sélectionnées, transformées) actuellement par les enseignants : photographier mais aussi déterminer des tendances. Il s’agit de pallier le manque d’informations fiables sur les documents et ressources utilisés par les enseignants. Un verrou est ici le fait que les données ne sont pas publiques. Il sera levé par des accords de confidentialité avec le CFC (Centre français d'exploitation du droit de copie), à partir des bases anonymées de leurs enquêtes, et le SNE (syndicat national de l’édition) pour les statistiques des ventes des manuels scolaires. Nous souhaitons également recueillir des données sur les téléchargements effectués par les enseignants sur divers sites nationaux, académiques et d’associations d’enseignants, en complétant si possible à partir des statistiques internes des ENT (espaces numériques de travail) de plusieurs académies. Ensuite, il s’agit de voir comment ces données pourraient être recueillies et traitées de manière régulière pour étudier la faisabilité d’un panel d’indicateurs en vue d’un observatoire national des ressources éducatives dans le système scolaire français. La réalisation de cet objectif peut nous donner des éléments quantitatifs sur l’ensemble du système éducatif, mais ne nous renseigne pas sur les pratiques des enseignants et les motifs de ces pratiques. Il nous faut pour cela aller à la rencontre de ces pratiques.

- Objectif 2 : établir des modèles, par discipline, des modes de sélection, de conception et de transformation des ressources et modéliser les structures des systèmes de ressources des enseignants. C’est d’abord une étude des facteurs qui ont une incidence sur le choix et le traitement des ressources par les enseignants (ancienneté, genre, connaissance de la discipline, rapport aux technologies informatiques, adaptation aux handicaps, etc.). Des travaux longitudinaux permettront de mettre au jour des processus sous-jacents : d’une part dans un suivi fin du travail d’un panel d’enseignants (suivi individuel ou dans l’établissement) en reprenant les méthodologies développées dans le cadre de l’approche documentaire visant notamment à éclairer les structures des systèmes de ressources des professeurs, d’autre part dans l’analyse des échanges et travaux menés entre enseignants dans divers collectifs institutionnels ou associatifs et des trajectoires de certaines ressources (cycle de vie, indexation, tagging et discussions). Nous avons décidé de limiter l’investigation à l’enseignement secondaire (collèges, lycées, lycées professionnels) et de zoomer sur quatre disciplines : anglais, mathématiques, sciences physiques, sciences et techniques industrielles (STI). Nous compléterons par une étude sur les sciences de la vie et de la Terre. Un des objectifs essentiels du projet est d'observer, pour chaque discipline, les structures des systèmes de ressources, et les évolutions de ces systèmes au cours du travail des professeurs. Nous faisons l'hypothèse que certaines ressources jouent un rôle spécifique : « ressources pivots », présentes dans le travail du professeur pour plusieurs objectifs (introduction d'une nouvelle notion, exercices techniques, évaluation), en lien avec plusieurs autres ressources. Il s'agit aussi d'étudier si la durée de vie des ressources produites par les professeurs est plus ou moins longue, selon les disciplines ; et de formuler des hypothèses, sur les conditions qui favorisent l'intégration d'une nouvelle ressource.

- Objectif 3 : re-conceptualiser la notion de ressource éducative. Sur le plan des ressources numériques, apparaît aujourd’hui sur le devant de la scène une multiplicité de possibles. Ce qui nous intéresse dans le cadre de ce projet est la mise en œuvre par les enseignants de ces nouvelles ressources pédagogiques au sein d'innovations, et également la façon dont elles sont articulées avec des ressources papier plus traditionnelles, le manuel en particulier. L’avenir des manuels scolaires et des ressources éducatives sera intégré dans nos questionnements. Cette prise en compte globale des ressources éducatives, et l'analyse des évolutions en cours, nécessite une re-conceptualisation qui est l'un des objectifs du projet.

Enfin, comment assurer la maîtrise de cette instrumentation par les enseignants ? Quels rôles vont-ils assumer dans une école où l’informatisation sous ses différentes formes aura pris une place importante ? Cette question essentielle, encore ouverte, fera l'objet de toute notre attention. Le projet, d’une durée de 48 mois, permettra de caractériser les évolutions des ressources effectivement mobilisées en éducation et de modéliser le cycle de vie des ressources dans le système éducatif. Il conduira à des recommandations, en particulier autour de la prise en compte du travail sur les ressources dans la formation des enseignants et à la proposition de standards sur les ressources éducatives pour le travail enseignant. Sa mise en œuvre repose sur les liens tissés entre les équipes associées à l’IFÉ, notamment autour des disciplines scolaires, au fait de bénéficier de statisticiens et d’ingénieurs et à l’existence des LéA. Ces derniers facilitent l’articulation avec les praticiens et les terrains, les ingénieurs installent et fournissent des instruments indispensables pour le recueil et l’analyse des données, permettant de faire travailler ensemble des didacticiens de disciplines différentes et d’équipes distantes, afin d’articuler des recherches quantitatives et qualitatives, et peut-être pour certaines de nature ethnographique.    

 


notice légale